Imperial Cleaning

Psychanalyse

Reich qui se sont par exemple écartés des théories de Freud sur l'étiologie sexuelle des névroses ou distinctes comme Pierre Janet. Charles Le Pois fut l'un des premiers médecins à prétendre avoir localisé mentalement l'hystérie en , et cette idée fut défendue âprement par Thomas Willis.

Menu de navigation


Le Moi doit assurer une adaptation à la réalité, là où le ça ne se préoccupe pas des contraintes extérieures. Le surmoi est, entre autres, l'intériorisation de l'interdit parental. Freud voyait l'émergence du surmoi comme tardive dans la vie infantile, mais des psychanalystes comme Melanie Klein ont pensé le surmoi comme existant très précocement chez l'enfant. Le surmoi se constitue comme le pôle de l'auto-agression, l'autocritique. La seconde topique peut être comprise en termes dynamiques, à travers le mécanisme des pulsions: Le dualisme de Freud est transformé en , lorsqu'il introduit une division entre pulsion de vie Éros et pulsion de mort Freud n'a pas nommé cette dernière Thanatos, comme d'autres psychanalystes l'ont fait.

La pulsion de vie inclut les pulsions sexuelles et d'autoconservation comme dans la première topique , alors que la pulsion de mort représente la tendance innée à l'abaissement des tensions principe de Nirvana , à la répétition et à la mort [ 18 ]. La névrose est issue d'un conflit psychique entre le ça et le moi, c'est-à-dire entre une attitude qui vise à la satisfaction pulsionnelle et une attitude qui tient compte de la réalité. Sa particularité réside dans le refoulement qui est la conséquence du conflit psychique et des symptômes qui s'ensuivent.

La psychanalyse en explique l'émergence du fait de l'impossibilité de satisfaire une pulsion dans la réalité. La pathologie apparaît alors comme un compromis: La guérison emprunte selon Freud trois voies:. La pulsion sexuelle ne peut faire l'objet ni d'un interdit absolu ni d'une satisfaction totale. Le compromis névrotique est alors une voie de dégagement mais il peut induire une grande souffrance selon le vécu du sujet et c'est ce qui conduit quelqu'un à souhaiter et à entreprendre un traitement psychanalytique.

À la différence des névroses, où il y a conflit entre instances internes au psychisme entre le ça et le moi , dans la psychose, selon Freud, le moi est en conflit avec le monde extérieur, conflit qui se traduit par des hallucinations et des délires, autrement dit une perte de réalité.

La seule étude que Freud publia comme un cas de psychose a été le commentaire d'un livre Mémoire d'un névropathe écrit par Daniel Paul Schreber [ 19 ]. Freud considère plus tard que la psychose est difficilement accessible à la cure psychanalytique du fait d'un fonctionnement narcissique en circuit fermé: C'est dans les années et suivantes que des analystes s'essayeront au traitement des psychotiques: Harold Searles qui a publié L'Effort pour rendre l'autre fou [ 22 ] a, selon Pierre Fédida qui en a fait la préface pour la version française, marqué des générations d'analystes pour les traitements de psychotiques schizophrènes par la psychanalyse.

Lacan et certains de ses élèves apporteront aussi des contributions théoriques à la compréhension et au traitement des psychoses. La perversion est corollaire de la notion de sexualité infantile et de ses évolutions.

La formation du psychanalyste, définie par Freud et telle qu'elle est recommandée par différentes sociétés de psychanalyse à la suite des règles édictées par l' Institut psychanalytique de Berlin , repose généralement sur une analyse didactique le futur psychanalyste est lui-même en analyse , à laquelle peuvent succéder une ou deux psychanalyses contrôlées: Le titre de psychanalyste n'est pas protégé, il ne donne pas lieu à la remise d'un diplôme.

Ce titre est délivré par les associations psychanalytiques. Il est donc possible à chaque personne qui a suivi un parcours psychanalytique de se déclarer psychanalyste quand bien même elle n'appartient pas à une société de psychanalyse. La demande de cure naît souvent d'une souffrance psychique reconnue par le patient ou d'une volonté de se connaître soi-même.

Jacques Lacan , interprétant Freud, a quant à lui isolé quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse:. Ce sont sur ces bases que la cure psychanalytique se fait par la méthode de la libre association , dans une dynamique où transfert et contre-transfert permettent la mise à jour des conflits inconscients et leur dépassement [ 5 ].

La cure psychanalytique classique comporte un cadre: Le travail de l'analyste est d'écouter, d' interpréter le contenu latent sens inconscient à partir du contenu manifeste ce que dit le patient [ 24 ] et de le guider dans une révision son histoire intime, y donner un sens nouveau et actualisé, le débarrasser de schèmes répétitifs [ 25 ]. Ceci se fait à travers le moteur de la cure psychanalytique [ réf. Ce transfert est également à analyser et à interpréter.

Pour sa part, l'analyste élaborera son contre-transfert , c'est-à-dire sa propre réaction au transfert du patient sur lui. Le transfert est ensuite résolu et la phase intense de l'analyse se termine. Toutefois, une fois ce processus de compréhension de sa psyché enclenché par le patient, l'analyse ne cesse jamais vraiment: Le terme psychanalyse est utilisé par plusieurs associations ou sociétés, nationales ou internationales se réclamant de la psychanalyse freudienne.

En , ce groupe s'institue sous forme d'une association, la Société psychanalytique de Vienne, historiquement la première association de psychanalyse. C'est à Zurich, grâce entre autres à l'instigation d' Eugen Bleuler qu'un deuxième épicentre favorable à la psychanalyse s'est constitué, au sein de la clinique psychiatrique universitaire du Burghölzli dès , avec Carl Gustav Jung, Karl Abraham , Ludwig Binswanger et Eduard Hitzig notamment.

Le premier congrès international de psychanalyse se tient à Salzbourg , en Son succès conduit à la tenue d'un deuxième congrès, à Nuremberg et à la création de l'Association psychanalytique internationale. D'autres sociétés psychanalytiques se créent: La Société suisse de psychanalyse , en allemand Schweizerische Gesellschaft für Psychoanalyse , est créée en La Société psychanalytique de Paris , première société psychanalytique française, est créée en L'émigration européenne au cours des années renforce les effectifs des associations américaines existantes, notamment aux États-Unis, au Canada et en Amérique latine, et suscite de nouvelles créations.

Ainsi, l' Association psychanalytique argentine est créée en et le Cercle psychanalytique de Montréal est créé en En France, à la suite de la Seconde Guerre mondiale, le mouvement psychanalytique connaît des divisions internes, qui provoquent un éclatement de la Société psychanalytique de Paris. C'est aussi Alfred Adler , puis Theodor Reik qui créent leur propre mouvement se démarquant des théories de Freud, souvent sur l'importance accordée par ce dernier à la sexualité ou, à l'opposé, Wilhelm Reich qui lui met sa théorie de l'orgasme au centre de sa propre théorie.

Des débats commencés du temps du Freud, existent sur la pertinence de l'emploi du terme 'psychanalyse' pour désigner certaines théories ou pratiques. Il existe plusieurs types de psychothérapies d'inspiration psychanalytique, elles ont pour modèle la psychanalyse freudienne, mais en divergent parfois sensiblement. La psychanalyse appliquée aux institutions et à la psychothérapie, est une façon de travailler, s'orientant de la clinique analytique. La pratique à plusieurs en est un exemple.

Faire appel à un tiers collègue, objet ou signifiant particulier , permet de ne pas se retrouver coincé, notamment avec une personne de structure psychotique [ 27 ]. En repartant du sens freudien de la psychanalyse appliquée angewandte Psychoanalyse , il s'agit de l'application de la psychanalyse à d'autres domaines d'investigation que la seule application clinique à la cure classique de patients.

La psychanalyse a été, dès son origine, l'objet de vives critiques venues de tous horizons, parfois venues de dissidents comme C. Reich qui se sont par exemple écartés des théories de Freud sur l'étiologie sexuelle des névroses ou distinctes comme Pierre Janet.

La réfutabilité empirique et méthodologique devant, selon lui, être co-présentes, avec la réfutabilité logique , afin de démontrer le caractère indépendant, non accidentel, et objectif des mises à l'épreuve réalisées et de leurs résultats consécutifs.

Karl Popper met également en exergue le comportement social des psychanalystes vis-à-vis de la critique, ces derniers ayant tendance, selon lui, à immuniser les théories de la psychanalyse contre la critique, au lieu de la favoriser dans un sens scientifique [ 31 ] , [ 32 ]. Enfin, et toujours d'après Karl Popper, ce qui fait défaut à la psychanalyse pour être une science, est donc toute une dimension sociale de la preuve. Plus récemment, certains auteurs critiques, notamment dans Le Livre noir de la psychanalyse , ont avancé l'idée que l'histoire de la discipline avait été délibérément falsifiée par Freud ou par des fidèles comme Ernest Jones ou Anna Freud afin de dissimuler des lacunes, des faiblesses théoriques ou cliniques [ réf.

Aujourd'hui, ce sont les neurosciences dont les recherches en plein essor [ réf. La psychanalyse a été critiquée au sujet de son efficacité thérapeutique. Différentes études ont notamment été menées. Ces études ont été mises en cause par différents psychanalystes [ 36 ] , [ 37 ]. D'autres études concluent à une efficacité de la psychanalyse éventuellement plus grande que d'autres psychothérapies, notamment sur le long terme [ 38 ] , [ 39 ] , [ 40 ].

La possibilité d'une évaluation de la psychanalyse fait elle-même débat parmi les psychanalystes. Par ailleurs d'autres critiques, venues de milieux hors psychologie ou psychiatrie, se sont exprimées, depuis les premiers écrits de Freud jusqu'à aujourd'hui, alimentant des polémiques parfois très virulentes, notamment:. La psychanalyse et la philosophie ont toujours entretenu un lien ambigu. Déjà Freud proclamait sa méfiance envers les conceptions et les systèmes philosophiques qui constituaient selon lui une vaine tentative, il reprenait en l'adaptant une citation de Heinrich Heine [ 43 ]: Au niveau éthique, Heinrich Racker a écrit: Mais nous savons moins que le contraire se produit également: En sommes nous nous ressentons comme étant mauvais, et notre besoin de punition fait éloigner de notre conscience l'idée que nous sommes bons également.

Et cette loi le pousse, enfin, à lutter avec cette force Éros contre Thanatos Éros, notamment indique en tant que voie et fin:. La communauté psychanalytique a réagi très violemment face à ces propositions, en avançant d'une part la spécificité de la psychanalyse, d'autre part la nécessaire indépendance de cette discipline qui, selon elle, a fait ses preuves.

Une mobilisation de la profession et des universitaires du champ s'est faite en France, à partir de , à l'initiative notamment du psychanalyste René Major [ 46 ] , qui permet la tenue d'États généraux de la psychanalyse, en juillet, à la Sorbonne , réunissant plus de mille deux cents psychanalystes de trente-quatre pays [ 47 ] , et des invités parmi lesquels Jacques Derrida et Armando Uribe.

Ces états généraux ont proposé que soit créé pour encadrer la formation des psychanalystes, un Institut des Hautes Études en Psychanalyse , structure qui aurait été mi-privée mi-publique [ 49 ]. Les psychanalystes réunis à cette occasion insistaient pour affirmer la double orientation de la psychanalyse, cure qui s'adresse au sujet singulier et discipline appartenant au champ des sciences humaines et sociales , et donc en dialogue avec d'autres disciplines de ce champ [ 49 ].

De nouveaux États généraux ont eu lieu à Rio de Janeiro en [ 50 ]. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En , Moriz Benedikt pense les traumatismes et la sexualité infantile comme sources de l'hystérie. Il utilise une psychothérapie sans hypnose pour conscientiser des souvenirs ou traumas enfouis dès [ 7 ]. C'est ensuite le neurologue Charcot qui - tout en conservant l'idée d'une localisation cérébrale et à son corps défendant - promut l'idée d'une origine psychogénétique [ 8 ] de l'affection en faisant apparaître et disparaître les symptômes par hypnose.

Il décrivait les manifestations de la grande crise hystérique en cinq périodes:. Proche collaborateur de Charcot, Joseph Babinski a déploré le manque de précision des descriptions du trouble hystérique. Il a ainsi distingué ce que n'est pas l'hystérie: Babinski forge les termes pithiatique et pithiatisme en lieu et place d'hystérique et hystérie en À l'opposé, Ambroise-Auguste Liébeault et Bernheim [ 9 ] de Nancy défendaient l'idée que l'hystérie était d'origine affective et émotive en promouvant le traitement par psychothérapie.

D'autres phénomènes hystériques, tout en émanant bien de représentations, ne leur correspondent pas au point de vue du contenu [ 10 ]. Les études sur l'hystérie sont les travaux que Sigmund Freud a réalisés avec Josef Breuer qui l'ont mis sur les traces de la construction du modèle psychanalytique. Poursuivant les hypothèses psychogénétiques de quelques-uns de ses prédécesseurs, il a donné à l'hystérie et à la névrose leurs lettres de noblesse.

Les avatars transférentiels et contre-transférentiels de cette cure menée par Breuer ont donné lieu à toute une série de travaux [ 12 ]. C'est à Paris, dans les services du professeur Charcot en , que Freud fait de l'hystérie un sujet d'études privilégié. Il admirait Charcot et était impressionné par ses séances d'hypnose avec des hystériques à la Salpétrière, mais il se séparait de l'hypothèse organiciste de son maître pour privilégier une étiologie psychotraumatique.

L'étude du cas Emma illustre le modèle adopté par Freud à l'époque. Freud l'amène à associer, et lui revient un souvenir de l'adolescence où, alors qu'elle faisait des courses dans un magasin,. Le patron lui agrippa les organes génitaux à travers ses vêtements. Malgré cette première expérience, elle s'y rendit une seconde fois La première scène venant à la conscience ne s'explique dès lors qu'avec la première qui est réinterprétée en après coup dans sa dimension sexuelle.

C'est parce qu'elle est devenue pubère et par associations d'idées que les jeunes hommes et leur attitude prennent une dimension traumatique venant de l'impact de l'attentat de l'épicier lorsqu'elle avait huit ans.

L'un ne se comprend pas sans l'autre. En , Freud et Breuer publient leurs études où ils analysent la causalité psychotraumatique et le traitement par la méthode cathartique. Freud élabore les notions de psychonévrose de défense et de libido. Deux ans plus tard seront publiées les Études sur l'hystérie. Il partageait par contre l'idée qu'un traumatisme vécu était à l'origine des troubles hystériques.

L'hystérie traumatique préfigure le modèle psychanalytique de la névrose. Dans une première phase, il s'agissait de respecter l'idée tirée de la neurologie d'un traumatisme à l'origine d'un trouble avant d'en arriver à un modèle psychologique métapsychologique dégagé de la neurologie.

Freud relève que les symptômes physiques, s'ils sont reliés à un trouble psychique, trouvent leur origine dans l'histoire psychosexuelle du sujet. L'hystérie serait la réponse corporelle à un traumatisme sexuel subi durant l'enfance. C'est la première théorie, celle d'un événement réel cause d'un traumatisme psychique: L'hystérie présuppose nécessairement une expérience vécue primaire de déplaisir, donc de nature passive p.

Il y souligne aussi le rôle primordial du refoulement. Dans une lettre à Wilhelm Fliess du 21 septembre , il écrit: Il abandonne l'hypothèse première d'un évènement vécu et passera à l'autre qui est celle d'un traumatisme découlant d'un fantasme de séduction formé par l'hystérique qui acquiert ainsi et c'est là la réelle nouveauté le statut d'un traumatisme psychique.

Freud met au même plan - ou à peu près, ça se discute - l'impact d'un traumatisme extérieur, abus, vécu violent, etc. André Green écrit en à propos de ce changement de théorie: Dans Confusion des langues [ 18 ] , il abordera la question d'une séduction réelle d'un enfant par un adulte, comprenant cette séduction comme la confusion de deux registres: En tout état de cause, ce qui subsiste c'est que d'une manière ou d'une autre, la notion de traumatisme vécu dans la réalité extérieure ou dans la réalité psychique subsiste dans l'étiologie de la névrose hystérique et qu'elle sera reprise dans la plupart des théories ultérieures de Freud, notamment dans la seconde topique en C'est en qu'il l'inclut dans ses théories en l'universalisant.

Elle avait subi une tentative de séduction par un ami de la famille, Monsieur K Elle avait aussi mis au jour l'amour de la gouvernante de maison pour ce même père et que son attitude chaleureuse envers elle était grandement dépendante de la présence ou l'absence de celui-ci.

En son absence, cette gouvernante se montrait indisponible pour Dora. Ceci met Freud sur la piste de l'attirance de Dora pour M me K Ils sont reconnaissables à leurs conséquences anormales.

Selon Freud, la conversion est le noyau de l'hystérie. Pour ceci, je désire proposer le nom de conversion. Le terme a été introduit par Wilhelm Stekel en Freud le reprendra à propos du petit Hans pour souligner que de son point de vue, la phobie ne saurait constituer un processus pathologique indépendant [ 22 ]. Il note donc une similitude structurale avec l'hystérie de conversion. L'hystérique de structure présente d'importantes fixations au stade phallique de Karl Abraham tout en gardant de fortes composantes orales [ La psychanalyse, par la suite, sera amenée à différencier l'hystérie d'autres troubles psychosomatiques.

Si le principe de conversion semble au premier regard le même, il y a plusieurs différences essentielles. La différence principale est structurelle et essentielle selon le point de vue de la psychopathologie psychanalytique. Si l'hystérie est une névrose , d'autres troubles psychosomatiques ne peuvent pas être compris en se référant uniquement à la structure névrotique.

Le modèle du passage de psychique à corporel n'y est pas le même.


Share this:

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.